Carrière & Conseils

Tips : Préparer son congé maternité

2024 046 Vignette - Préparer son congé maternité
Partagez
07/06/2024

C’est souvent avec appréhension qu’on envisage d’annoncer sa grossesse au travail. On cherche longtemps le bon moment et la bonne façon de dire les choses. Il y a tant de choses auxquelles penser pour planifier son congé.

La préparation du congé maternité peut sembler un peu intimidante si c'est la première fois, et si le dialogue était la clé pour instaurer un climat positif et vivre une grossesse sereine au bureau ?

Nous vous expliquons dans cet article, les bonnes pratiques et le cadre légal à suivre pour planifier votre congé maternité !

Les formalités

Dans les faits, il faut savoir qu’il n’y a pas de délai légal pour déclarer sa grossesse auprès de l’entreprise. Néanmoins, l’usage prévoit de le faire le plus tôt possible, idéalement après les 3 premiers mois. Cela vous permettra d’être transparent avec vos employeurs et de préparer votre absence dans de bonnes conditions ;-)

Tant que l’annonce n’a pas été faite, vous ne pourrez pas bénéficier des droits légaux et conventionnels (s’il y en a) comme par exemple : protection contre le licenciement, autorisation d’absence pour examens médicaux sans baisse de rémunération ou encore la réduction du temps de travail quotidien.

Il est aussi important de bien se renseigner en amont sur les congés, les durées et les délais de prévenance : congés payés, congé parental d’éducation…

Dans la suite de votre annonce verbale ou écrite, vous devez adresser rapidement un justificatif à votre service RH. Le justificatif peut être la déclaration de grossesse à la CAF ou un certificat médical, qui mentionne la date de début ou de fin de grossesse. Cela permettra au service RH de calculer les dates du début et fin du congé maternité.

A NOTER : Vous pouvez commencer votre congé à la 6ème semaine précédant la naissance de votre enfant.

Quant à l’annonce à votre manager et l’équipe, cela dépendra uniquement de vous ! Nous vous préconisons tout de même que le plus tôt est le mieux, mais libre à vous de choisir le bon moment.

L'organisation de votre absence

Des deux côtés, manager et collaborateur, il faut le plus en amont possible évoquer les conditions de départ, comme par exemple faire le point sur la passation et l’organisation de l’équipe pendant la durée du congé. Cela permettra à tout le monde d’avoir plus de visibilité et d’avancer plus sereinement sur cette période.

D’ailleurs, le manager prendra peut-être l’initiative de vous remplacer en intérim ou CDD en attendant votre retour.

Durée des congés

La durée du congé maternité dépend de plusieurs facteurs, notamment du nombre d'enfants attendus et du nombre d'enfants déjà à charge.

Le congé maternité de base est de 16 semaines pour une première ou deuxième grossesse, réparties en deux périodes distinctes :

  • 6 semaines avant la date présumée de l’accouchement (congé prénatal)
  • et 10 semaines après la naissance (congé postnatal).

Pour un 3ème enfant, la durée totale du congé passe à 26 semaines avec :

  • 8 semaines avant
  • et 18 semaines après l’accouchement.

En cas de grossesse à risque, vous avez également la possibilité d’avoir un congé pathologique, équivalente à 2 semaines supplémentaires avant les 6 semaines prénatal.

A la suite de votre congé maternité, vous avez la possibilité de faire un congé parental en temps plein ou en temps partiel. La durée du congé parental dépend également de plusieurs facteurs : nombre d’enfants à charge, ancienneté dans la structure, etc.

Afin de bénéficier d’un congé parental, vous devez en faire la demande à votre employeur au minimum un mois avant la fin de votre congé maternité.

Maintenir le contact

Le congé maternité est un temps de coupure afin que les nouveaux parents puissent consacrer tout leur temps à leur bébé et à la réorganisation de cette nouvelle vie. Il est important d’en profiter et de prendre ce congé au sérieux car tout le quotidien est chamboulé après une naissance.

Après avoir pris vos repères, si vous ressentez le besoin de maintenir le contact avec votre employeur afin de faciliter votre retour, libre à vous d’en parler à votre manager ou vos RH.

Si votre situation personnelle le permet, vous pouvez par exemple demander qu’on vous tienne au courant des derniers grands changements de la structure, les prises de décisions importantes ou encore demander qu’on vous envoie la newsletter afin que vous puissiez continuer à être au cœur des actualités de l’entreprise.

Préparer son retour

Reprendre le travail après un congé maternité nécessite une bonne préparation pour que la transition se passe en douceur.

  • Si votre employeur vous le permet, envisagez un temps partiel ou des horaires aménagés, pour mieux gérer vos nouvelles responsabilités parentales.

  • Organisez des réunions avec vos collègues pour comprendre les changements et les nouvelles dynamiques de l’équipe.

  • Assurez-vous également d’avoir un soutien à domicile et planifiez du temps pour vous adapter à votre nouveau rythme.

Préparer son congé maternité avec soin et anticipation est essentiel pour vivre cette période de manière sereine, tant pour vous que pour votre employeur.

Avec une planification adéquate et un soutien solide, vous pouvez transformer cette étape en une expérience positive et enrichissante, tant sur le plan personnel que professionnel.

Retour aux actualités
haut