Portrait - Angeline Glorius, Consultante, GR Intérim et Recrutement

Portrait - Angeline Glorius, Consultante, GR Intérim et Recrutement
26/06/2020 17:25
Le groupe GR poursuit la présentation de son équipe avec, aujourd'hui, Angeline Glorius, consultante chez GR Intérim et Recrutement.

-Vous avez commencé votre carrière comme réceptionniste dans l’hôtellerie, et exercez depuis plus de deux ans dans le secteur du recrutement ; qu’est-ce qui a motivé ce changement de carrière ?

J’ai en effet un parcours assez atypique : après une formation dans une école internationale d’hôtellerie, je m’orientais vers une carrière de réceptionniste. Mais rapidement, les horaires décalés de ce milieu ont été un frein pour mon épanouissement. J’ai alors eu l’opportunité de rejoindre un cabinet d’avocats international comme hôtesse d'accueil/standardiste via GR Welcome Services : j’y ai appris l’exigence, la rigueur et le sens du service haut-de-gamme – sur ce point, le métier d’accueil en cabinet d’avocats s’apparente à celui de l’hôtellerie de luxe.
En 2017, j’ai rejoint le groupe GR comme hôtesse polyvalente, au siège social, avec des missions d’accueil et de services généraux. Très vite, je me suis intéressée aux candidats reçus par les équipes, et ai fait connaître mon envie d’évoluer. Les équipes m’ont alors fait confiance, en me proposant de rejoindre le pôle GR Intérim et Recrutement, et de me former de A à Z.

-Quelles sont vos fonctions, et quels types de profils recrutez-vous ?

J’ai d’abord intégré le pôle GR Intérim et Recrutement comme chargée de recherche. J’ai pu découvrir le métier de recruteur, aux côtés de mes responsables, en suivant les annonces, les entretiens et les tests, en apprenant les méthodes de sourcing de candidats, sur des postes très divers – de l’accueil à l'assistanat en passant par les métiers de communication et les services généraux – en CDI, CDD et intérim. Depuis janvier dernier, j’exerce désormais comme consultante, plus particulièrement en charge des postes d’accueil, en majorité pour des cabinets d’avocats, des cabinets de conseil, des fonds d’investissement, et autres types de structures haut-de-gamme. Mes missions ont donc évolué et sont plus globales : je gère aujourd’hui directement la relation avec le client, détermine avec lui ses besoins – mon expérience en cabinet d’avocats me permet de bien comprendre les attentes – et suis également en charge de la gestion administrative et opérationnelle des missions (contrats de travail, mise en place des intérimaires, etc.).

-Quels sont les spécificités du recrutement en Intérim ?

La difficulté inhérente au métier de l’intérim, c’est de savoir gérer les urgences, les demandes de dernière minute. C’est challengeant, l’activité bouge tout le temps et c’est ce qui me plaît ! Il faut être réactif face aux demandes des clients – et pour cela, bien connaître notre vivier de candidats et échanger très régulièrement avec eux, mais également écouter le client, dont les besoins peuvent évoluer en cours de mission. La communication doit être permanente. En ce sens, depuis un an, nous développons en interne des événements dédiés à nos candidats en intérim : nous leur proposons ainsi des rencontres, formations, remises de diplômes, etc. Nous voulons multiplier ces rendez-vous dans les mois à venir.
Autre spécificité de l’intérim : le sourcing n’est pas le même que pour des postes en CDI, par exemple. Pour l’intérim, encore aujourd’hui, les réseaux sociaux fonctionnent peu. Nous travaillons encore beaucoup par annonce, mais également par le bouche-à-oreille.