Portrait - Sandrine Perrot, Directrice des ventes Retail, GR Events

Portrait - Sandrine Perrot, Directrice des ventes Retail, GR Events
13/05/2020 16:00
Le groupe GR poursuit sa série de portraits avec, aujourd'hui: Sandrine Perrot, Directrice des ventes Retail, GR Events

-Comment êtes-vous arrivée dans le secteur du retail ?

Avec une formation universitaire en littérature, je me destinais à une carrière d’enseignante. En parallèle de mes études, j’avais intégré le Printemps Haussmann comme vendeuse polyvalente et ai rapidement « attrapé » le goût du commerce. J’ai alors rejoint le groupe d’abord comme vendeuse, puis comme manager des ventes, dans différents départements : accessoires de luxe, habillement, etc. J’y suis restée près de 12 ans, en apprenant beaucoup : la stratégie, le management d’équipe, la logistique, la relation clients. En 2012, j’ai eu l’opportunité de participer à l’ouverture du plus grand magasin au monde de l’horloger suisse Bucherer, en qualité de directrice des ventes.

-Quelles sont les missions principales d’un directeur des ventes ?

Un directeur des ventes – ou directeur commercial – a un poste très complet et polyvalent. Il doit s’assurer que les politiques commerciale et de relation client soient bien appliquées dans les différents points de vente. Ses missions recouvrent l’application de la stratégie du groupe, le développement de la performance commerciale, et bien entendu, le management des équipes. Pour cela, une parfaite connaissance du terrain est essentielle : on ne peut pas manager des vendeurs, tout en étant détaché de leur quotidien. Il faut donc donner envie et les moyens de conserver cette envie de bien faire son travail.
Cette expérience chez Bucherer a été passionnante : c’était un vrai challenge, pour une marque suisse, de se différencier des grands noms de la joaillerie de la Place Vendôme. J’y ai appris ce qu’était la personnalisation de la vente, le sens du service haut-de-gamme, de la relation unique avec le client.

-Comment avez-vous connu le groupe GR ? J’ai rencontré pour la première fois Stéphane Actis lors de mon expérience chez Bucherer : il était alors directeur marketing de la marque Mont-Blanc. Nous échangions beaucoup avec les services marketing des différentes marques représentées au magasin, notamment sur les stratégies de vente. Nous avons repris contact en 2018 – Stéphane avait rejoint le Groupe GR et avait le projet d’y développer un nouveau pôle d’activités : la force de vente supplétive.

-Qu’est-ce qui vous a plu dans ce projet ? Quelles sont vos missions ?

Au-delà de son positionnement historique dans le secteur du recrutement, notamment d’hôtesses évènementiel, le groupe GR a créé en 2018 une business unit de force de vente supplétive, une activité en devenir, avec un vrai besoin sur le marché. Avec ce pôle, nous sommes en mesure de proposer à nos clients – de grands acteurs dans le secteur de la distribution - un accompagnement complet dans le cadre du développement et d’un lancement de produit – avec une équipe dédiée et formée par GR : vendeurs, data analyst ; gestionnaire de stock, chargé des ressources humaines, etc. C’est un accompagnement unique que nous proposons à notre client, avec une réponse globale.
C’est un véritable challenge, à la fois pour le groupe GR, mais également pour moi-même qui passe donc d’une activité BtoC à une activité BtoB. Je suis ravie de participer à ce projet, aux côtés de Stéphane et notre directrice d’agence chez GR Events, afin de diriger la gestion opérationnelle (suivi des ventes, formation, management, etc.). GR demeure un groupe à taille humaine, avec des équipes dynamiques, où chacun est partie prenante. J’ai besoin de ce dynamisme au quotidien. Finalement, ma carrière s’est construite avec un leitmotiv : ma curiosité, mon envie d’apprendre et de constamment évoluer.